Regards croisés sur la recherche au sein de l’agence Arte Charpentier. Les 6 dirigeants se sont réunis pour discuter : définition de la recherche, stratégie et intérêts sociétaux.

Comment Arte Charpentier a intégré la recherche dans sa pratique  ?

PIERRE CLEMENT 
« Arte Charpentier porte dans son acronyme le mot recherche. [ARTE signifie Architecture Recherche Technique Environnement]. Cela fait depuis 50 ans que le fondateur de l’agence, Jean-Marie Charpentier, a souhaité mettre en place une démarche de recherche. »

STÉPHANIE SIAC
«L’agence a pris régulièrement des positions pionnières dans de nombreux domaines en réfléchissant à de nouveaux usages. Il y a eu par exemple des villas d’entreprises, des immeubles mixtes avec activités tertiaires etc. Des choses qui vous paraissent peut être connotées, mais à l’époque, on était tout à fait pionniers. Nous avons également relevé des défis techniques. Je pense, en évoquant ce point, à la lentille sur le site historique de la cour de Rome, à la gare Saint-Lazare. Ça a été tout un processus très compliqué, avec des contraintes majeures, des défis environnementaux. Nous avons participé aux tables rondes du Grenelle de l’environnement en 2007. Et l’agence a donc conçu et réalisé le premier immeuble tertiaire labellisé HQE à Boulogne et le premier bureau conçu pour fonctionner à énergie positive à Dijon. Evidemment, le sous-jacent de tout ça, c’est aussi de se faire plaisir à travers vos projets. »

ANTONIO FRAUSTO
«L’agence a une histoire. On est assez particulier parce qu’on a cet aspect précurseur dans beaucoup de domaines. Jean-Marie Charpentier a été l’un des premiers à faire des laboratoires pour les industriels, par exemple. C’est-à-dire que l’on va chercher des lieux où on sort de notre zone de confort et on se frotte à d’autres domaines de façon assez naturelle. »

meteor saint lazare, transport, gare saint lazare, metro
La lentille de la Gare St-Lazare ©Boegly&Grazia

 

Comment « fait-on » de la recherche chez Arte Charpentier ?

ABBÈS TAHIR
« La recherche comme dans les universités, procède par des étapes. Nous demandons d’abord d’énoncer la problématique en question en lien avec des sujets que j’évoquais : « Quels sont les enjeux et perspectives de cette recherche ? En quoi peut-elle être porteuse pour l’agence ? « . Il faut établir un état de l’art et se documenter sur ce qui existe pour poursuivre la réflexion afin de trouver une logique progressiste ou de prendre le contrepied avec un regard critique.  »

ANDREW HOBSON
« Pour faire de la recherche, je dis oui dans l’investissement de temps et de l’énergie des uns et des autres. Il s’agit de mettre en place de nombreuses rencontres, des workshops ou des événements dans la vie de l’agence qui permet de se diffuser dans l’agence. La difficulté, c’est de fédérer au projet ce qui a du sens non seulement pour celui ou celle qui fait le travail de recherche, mais aussi pour ses collègues, pour les équipes et les personnes qui les entourent. »

livr'eau
La livr’eau :  livret de recherche sur les techniques alternatives de gestion des eaux pluviales

 

STÉPHANIE SIAC

«Nous donnons une place significative a des chercheurs au sein de l’agence pour approfondir des réflexions grâce à une temporalité différente du rythme soutenu des projets en phase opérationnelle. »

« Et plus concrètement, on a identifié des axes de recherche hiérarchisés périodiquement selon les priorités validées par un comité de rédaction. Et ces axes ou ces projets de recherche sont dotés de budgets. On partage régulièrement avec les équipes par des actions de communication interne (réunions, rubrique sur intranet, etc.). Et puis, on a aussi des actions de communication externe régulières, avec des tables rondes, des blogs,  de nombreuses publications, plusieurs ouvrages…. Il y a eu par exemple Bâtir la ville et Créer l’urbanité il y a une dizaines d’années. Et très récemment, un travail le livre blanc pour bâtir la ville autrement, qui est un ouvrage qui a été conçu et réalisé pendant les confinement. »

ANTONIO FRAUSTO
« Nous sommes dans une logique de systématisation. Grâce à l’équipe en place, nous réalisons un instrument concret : un manuel pratique pour la recherche. L’aboutissement est de permettre à tous les paysagistes, architectes, urbanistes et architectes d’intérieur d’être conscients du rapport direct entre leur travail et la recherche.

Station de traitement des eaux, Orléans
La Station de traitement des eaux à Orléans © Boegly Grazia