Chine musée al'aer

Musée d’Ala’Er

Le musée d’Ala’er est implanté sur la place centrale de la ville d’Ala’er située au Nord-Ouest de la Chine dans la province du Xinjiang. Ce musée abrite les collections historiques de la région.

En savoir plus

    Chine musée al'aer

    Informations

    Type de projetConstruction neuve
    ProgrammeEquipement
    Maîtrise d’ouvrageMunicipalité d’Ala’Er

    LieuAla’Er, Chine
    Livraison2009
    Surface10 000 m²

    En savoir plus

    4
    pyramides, 1 auditorium de 400 places

    En savoir plus

    Voir d’autres contenus :

    • Article

    Le temps de la Chine

    04 novembre 2013

    • Article

    Arte Charpentier en visite en Chine

    05 février 2015

    • Article

    Pierre Chambron dans un reportage télévisé dédié au Centre de la mode de Shanghai

    27 novembre 2017

    • Article

    Une Doctorante en Chine

    03 mai 2016

    • Article

    Une Doctorante en Chine / 1er billet

    15 juin 2016

    • Article

    Une Doctorante en Chine / 2e billet

    25 août 2016

    • Article

    Prix du meilleur projet architectural 2015 en Chine pour la Maison du Citoyen de Wuhan

    17 octobre 2016

    • Article

    La Maison du citoyen de Wuhan ouvre ses portes

    28 février 2013

    • Projet
    Maison du citoyen, Wuhan, Chine, façade

    Maison du Citoyen

    Wuhan, Chine, 2013

    Musée d’Ala’Er Ala'Er, Chine - 2009

    Concept

    Implanté sur la place centrale de la ville d’Ala’er située au Nord-Ouest de la Chine dans la province du Xinjiang, ce musée abrite les collections historiques de la région.

    Cet édifice a été conçu comme un paysage, en référence aux montagnes du Tianshan dont l’eau des glaciers est vitale pour la région. Le musée est semi-enterré d’une part pour répondre aux exigences du climat et d’autre part pour offrir une esplanade en toiture devenue un lieu d’activité public de la ville.

    Sa forme sculpturale, basé sur la majestueuse montagne Tianshan et le glacier qui donne vie à tout, est devenue un symbole de la région. Ses pentes variées donnent l’impression que le bâtiment s’ouvre vers le ciel tandis que le plan en étoile est une référence au thème de l’orientation.

    Une inclinaison ascendante a été adoptée pour former un volume pyramidal en quinconce, entouré d’éléments aquatiques symbolisant les icebergs et la ténacité de la vie. Le verre transparent à l’intérieur du cône triangulaire exprime la clarté cristalline de la glace et de l’eau, tandis que le verre solide à l’extérieur exprime la clarté de l’eau. La surface extérieure solide reflète la dureté et la résistance de la roche. Le pavage et le toit de la place sont en pierre de granit.

    Le musée d’Ala’Er donne l’impression que le sol s’élève. La surface vitrée intérieure renferme une plate-forme surélevée qui devient la pièce maîtresse de l’exposition.

    Le pavage en pierre de la façade est simple et précis, avec un certain patchwork directionnel qui renforce l’effet monumental de l’ensemble du bâtiment. Les principaux espaces fonctionnels du mémorial sont situés semi-enterrés, conformément au climat de la région, qui se caractérise par des écarts de température extrêmes, l’aridité et le sable, et permet d’obtenir un effet naturel d’économie d’énergie avec un été frais et un hiver chaud.

    Les espaces souterrains du musée peuvent recevoir suffisamment de lumière naturelle grâce au cône de verre qui guide le réseau souterrain. La partie du rez-de-chaussée, située entre les cônes triangulaires, est utilisée pour accueillir l’auditorium de 400 personnes, la salle des fêtes et des espaces de service. Le plus grand cône triangulaire est surmonté d’une mezzanine, avec un café donnant sur le parc extérieur.

    Le chemin menant au musée d’Ala’Er est un processus important de préparation psychologique et de construction de l’atmosphère qui reflétera la signification sublime du bâtiment. Le visiteur entre du Nord au Sud par une rampe descendante graduelle, sous la surface de l’eau. D’un côté de la rampe, une autre rampe s’élève progressivement, conduisant les personnes vers le centre extérieur tandis que de l’autre côté, un théâtre extérieur en gradins est formé en utilisant la différence de hauteur. Dans le désert, la direction est cruciale, où les chemins entre les différents cônes triangulaires mènent tous au centre du musée d’Ala’Er, ce qui donne l’impression d’être dans le désert. L’ensemble du plan directeur ressemble à une étoile polaire rayonnante, guidant les gens de toutes les directions.

    Les trois autres pyramides, plus petites, sont de hauteurs différentes et forment un rapport symétrique majestueux avec l’axe Nord-Sud de l’Hôtel de Ville, dont la hauteur est la plus élevée. Les différents biseaux des cônes triangulaires reflètent différents ciels et lumières tout au long de la journée, donnant à l’ensemble des bâtiments un effet sculptural infini. Dans la conception du paysage environnant, nous utilisons un canal d’eau linéaire pour traverser tout le parc, sculptant deux lignes de temps dans le désert. Elles reflètent les thèmes du passé, du présent et du futur. Le musée d’Ala’Er est un témoin de l’histoire, de la ville et de la société. Le gouvernement représente le présent, et le parc qui fait face à la rivière Tarim incarne l’avenir. Du Nord au Sud, le bâtiment se reflète silencieusement au centre de l’étang environnant, symbolisant la contemplation de l’histoire.

    Equipe

    Maîtrise d’ouvrage
    – Maître d’ouvrage : Municipalité d’Ala’er

    Maître d’œuvre
    – Architecte : Arte Charpentier (Pierre Chambron, Wen Yi Zhou)
    – Partenaire : Luis Sanchez Renero
    – Bureau d’étude : Institut de Recherche d’Architecture de Xingjiang

    Spécificités de l’opération
    – Lauréat du concours : 2003
    – Livraison : 2009
    – Surface bâtie : 10 000 m²

    Crédits photos : 

    Informations

    Type de projetConstruction neuve
    ProgrammeEquipement
    Maîtrise d’ouvrageMunicipalité d’Ala’Er

    LieuAla’Er, Chine
    Livraison2009
    Surface10 000 m²

    Musée d’Ala’Er

    Revivez les dernières actualités de l’agence